Règles du Jeu Futsal

L’ensemble des caractéristiques du futsal est consigné dans le document des Règles du jeu futsal. La « Bible du futsal » évolue comme dans tout autre sport et est régulièrement modifiée par l’International Board AMF basé au Paraguay qui est le gardien des Règles du jeu futsal. Elles sont le fruit de plus de 80 années d’expérience du futsal et elles conservent les 4 principes fondamentaux des premières règles écrites par JC Ceriani en septembre 1933 qui établissent le futsal comme un sport d’opposition, sans contact physique à la différence du football (et sa version du football en salle ou football à cinq).

Pour parvenir à codifier le futsal entre 1930 et 1933, son créateur a volontairement remplacé toutes les règles du football par les règles du jeu des sports de salle déjà codifiés à cette époque : le basket-ball, le hand-ball et le water-polo. C’est grâce à ce long travail d’étude et à sa volonté de perfectionnement, que JC Ceriani a donné naissance à un nouveau sport original, le futsal.

Pour en savoir plus sur les règles du jeu futsal, téléchargez le document suivant :

Type de terrain pour pratiquer le futsal

Aujourd’hui, le futsal se joue sur un terrain de handball praticable. Les dimensions de la surface de jeu sont précisées dans la règle n°1 des Règles du jeu futsal. Bien que le futsal soit un sport de salle, comme le handball et le basketball dont il s’inspire, on peut y jouer aussi bien en intéreur qu’en extérieur. Néanmoins, dans les zones où les conditions climatiques sont défavorables (zones tempérées ou humides), les terrains doivent être couverts, notamment dans le cas des compétitions.

terrain-futsal-72dpi-w495px

Surface de jeu

la surface de jeu doit être lisse et plate, sans aspérité et non abrasive (parquet, sol synthétique). Les terrains de handball dont la surface est en goudron et/ou les terrains en herbe synthétique de type City Stade sont à proscrire. Les terrains en herbe synthétique et/ou délimités par des cloisons qu’on trouve en location dans de nombreux centres de football Indoor (Urban Football, Soccer Five ou autres) sont à proscrire, car ils ne permettent pas la pratique du futsal.

Nous constatons qu’aujourd’hui, de nombreux centres privés qui utilisent improprement le terme futsal pour désigner différentes formes de football à 5 sur terrain réduit. Cet abus de langage est destiné à créer la confusion dans l’esprit du grand public. Malgré ce que veulent faire croire les organes du football, le futsal n’est plus un genre ou une variété de football sur terrain réduit, comme il apparut en 1930. Le futsal est devenu aujourd’hui un véritable sport codifié depuis septembre 1933 par le Professeur Juan Carlos CERIANI (Centre technique des YMCA de Montevideo – Uruguay) et qui a été modifié, amélioré et réglementé au niveau international depuis 1971 par l’Association Mondiale de Futsal (ex-FIFUSA) comme un sport de compétition devenu mature en 1982 grâce à l’organisation de ses premiers Championnats du Monde (cf. histoire du futsal mondial).

Note historique :

le futsal a été diffusé entre 1933 et 1950 au sein des YMCA comme un sport récréatif au service de l’éducation physique et sportive des enfants et des jeunes adultes. À partir de 1942 et compte tenu des difficultés liées à l’indiscipline des adultes qui pratiquaient le futsal, la Conférence des Directeurs de l’Education Physique (Conferencia de Directores de Education Fisica) des ACM1 d’Amérique du Sud, décida de réserver la pratique du futebol de salão (futsal) aux seuls enfants et aux mineurs. Déjà à cette époque, pour éviter les bagarres et les violences, les YMCA décidèrent d’interdire cette pratique aux adultes. En 1942, seule l’ACM1 de São Paulo au Brésil continua de maintenir la pratique du futebol de salão pour les adultes. Ce n’est qu’en 1952, que MM. Julian Haranczyk et Habib Maphuz de l’ACM1 de São Paulo, s’emparèrent des règles du Futebol de Salão pour les adapter aux adultes. Le futsal devint réellement un sport mature à partir de la décennie 1950-1960 avec la constitution d’organisations autonomes et indépendantes pour gouverner, gérer et enseigner sa pratique. Elles ont poursuivi l’amélioration des règles du jeu dans le but de perfectionner les compétences des adultes pratiquant en compétition, d’où l’émergence d’une nouvelle identité sportive sudaméricaine, très différente du football. Les années 50 à 60 verront les débuts de l’institutionnalisation de ce sport en Amérique du Sud et son internationalisation à partir des années 70 grâce à la FIFUSA-AMF.

Référence

1. A.J.C. et A.C.M. sont respectivement les acronymes de Asociaciones Christianas de Jovenes, qui est le nom espagnol donné aux YMCA et de Associação Cristã de Moços, qui est le nom brésilien donné aux YMCA.

Laisser un commentaire